jeudi 5 mai 2011

LA NOTION DU DÉSIR CHEZ LE COUPLE 93 partie

La vue peut elle aussi augmenter l’intensité de nos plaisirs libidineux. Un des hommes que j’ai interrogés pour mon livre m’a étonné en s’attachant aux vêtements que je portais ce jour-là, et me donnant une leçon sur l’art de l’observation sensuelle. Il était évident que le regard, pour lui, était une zone érogène. Il avait développé cette capacité en lui en regardant le monde autour de lui d’un œil érotique.

En règle générale, les hommes sont extrêmement sensibles à la stimulation visuelle. Lors de leurs premières expériences sexuelles, la vue de leur partenaire nue suffisait, le plus souvent, pour qu’ils soient en érection. J’ai entendu de nombreuses femmes se plaindre quand elles n’avaient pas le temps de faire l’amour. Les hommes, plus souvent que les femmes, aiment que la lumière soit allumée pendant qu’ils font l’amour, car ils veulent assister au spectacle. Ils trouvent que la vue des deux corps mêlés, celle des organes génitaux gonflés d’excitation et celle d’une femme en train de jouir, sont autant d’éléments qui les excitent au plus haut point.

Certaines femmes ont des réactions similaires, mais les autres se sentent distraites par le monde visuel. En éteignant la lumière ou en fermant les yeux, elles peuvent intensifier leurs sensations physiques. Si votre partenaire et vous appartenez aux deux camps opposés, vous pourrez trouver un compromis en ayant recours à l’éclairage doux des bougies, ou en installant un variateur de lumière sur votre lampe de chevet.

Regarder votre partenaire au fond des yeux est une autre façon d’exalter le plaisir sensuel. Un échange de regards intense juste avant la copulation, a été observé chez les primates et les zoologues appellent cela « le regard copulatoire ». Les humains pratiquent également ce rituel. Si vous en doutez, allez prendre un verre dans quelques bars. Plusieurs cultures dans le monde ont adopté le port du voile pour contrôler un peu l’insistance des regards. On peut dire aussi des personnes qui vivent ensemble depuis longtemps qu’elles portent un voile invisible puisque chacune évite le regard de l’autre, sauf à de rares moments. Si vous voulez augmenter l’intensité de l’intimité entre votre partenaire et vous, essayez de soutenir « le regard copulatoire » pendant soixante secondes, la prochaine fois que vous ferez l’amour.

Les illustrations, les magazines et les photos procurent aux personnes particulièrement sensibles au sens de la vue, un large éventail de stimulations. Même si les goûts varient d’une personne à l’autre, une image érotique excite la plupart d’entre nous. Pour certains, l’image peut représenter un couple dans une attitude très romantique, pour d’autres, il peut s’agir de l’acte sexuel proprement dit, et d’autre encore sont plutôt excités par la vision « anatomique » du corps, ou par des dessins.

Les films, au cinéma et en vidéo, apportent encore une autre dimension à la stimulation visuelle. Des expériences menées en laboratoire ont prouvé que les films érotiques étaient une source de stimulation évidente pour les couples, aussi bien pour les femmes que pour les hommes. Ils créent chez eux un degré d’excitation supérieur aux autres formes d’expression érotiques, aussi bien les cassettes audio que les photos ou la littérature.

Une autre façon de développer votre sens de la vue est de mettre plus de soin à la décoration de votre chambre. Lorsque vous irez vous coucher, ce soir, observez votre chambre. Les couleurs vous apaisent-elles ou vous excitent-elles? Votre lit est-il accueillant et confortable? Disposez-vous d’une lumière tamisée? Des lumières bien étudiées peuvent aider à créer une atmosphère plus romantique ou érotique, ainsi que des miroirs placés à des endroits stratégiques afin de pouvoir assister à vos ébats. N’hésitez pas à faire des frais pour changer votre literie, si nécessaire, ou vous offrir des draps et une nouvelle couette, pour augmenter votre plaisir sensuel et déclarer ainsi que l’amour est pour vous une priorité essentielle dans la vie. Attention : l’idéal est que vous participiez tous deux à la décoration de la chambre. Trop souvent, c’est la sensibilité féminine qui prend le dessus. C’est un autre domaine de votre relation où la communication et le compromis sont deux points importants.

Le sens du toucher est celui qui se trouve le plus au centre des relations sexuelles. Le contact réciproque de la peau est un plaisir immense qui à la fois rassure, noue des liens et excite. Si vous êtes sensible au toucher, une simple caresse ou un baiser effleuré peut vous donner des frissons et faire passer en vous un courant de douce chaleur.

Un homme a décrit de la manière suivante le plus mémorable de ses rapports sexuels : « Nous n’avons même pas fait l’amour. Il y avait trois couples en train de se peloter dans la voiture de mon ami. J’étais surexcité. Ma petite amie et moi avons dû nous embrasser pendant deux heures d’affilée! D’abord, ça a commencé par de toutes petites touches de ma langue sur ses lèvres. Puis j’ai commencé à entrer et sortir de la bouche, toujours à petits coups de langue, et elle m’a enfin offert sa langue. J’étais en feu. Quand elle a mis sa langue dans ma bouche, j’ai commencé à la lui sucer doucement, puis elle s’est mise à sucer la mienne. C’était une vraie pénétration sexuelle, de sa part comme de la mienne. »

Pour vous sentir de nouveau électrisé(e) par votre sens du toucher, peut-être devez-vous le mettre davantage à contribution que ces dernières années. Le simple fait d’embrasser votre partenaire ne vous envoie plus au septième ciel depuis que sa répétition et l’habitude ont émoussé vos sens. Pour éprouver de nouveau le frisson érotique du temps des sièges arrière des voitures, peut-être allez-vous devoir sortir de vos habitudes routinières et introduire quelques matériaux inhabituels dans vos rapports amoureux, tels que des plumes, de la fourrure, de la soie, des jets d’eau tiède, de la crème fouettée, des serviettes chaudes, et même de la glace. Ralph, un homme amical et communicatif, m’a parlé d’une des ses expériences érotiques récentes. Sa partenaire, la même depuis douze ans, lui avait demandé s’il voulait tenter une nouvelle expérience, celle du « cool sex ». Il lui avait répondu qu’il ne voyait pas bien ce qu’elle voulait dire, mais que dès l’instant qu’il était question d’essayer une nouvelle pratique sexuelle, il était volontiers partant. Ils ont alors fait l’amour à peu près comme d’habitude, mais au moment de l’orgasme, sa partenaire a glissé la main sous le lit pour attraper une serviette entourant des glaçons, qu’elle avait préparée juste avant, et elle a posé la serviette glacée sur les testicules de Ralph. Il a décrit cette expérience comme appartenant à un « autre monde »…Le simple fait de l’évoquer le mettait encore en émoi.

Pendant que vous travaillez à raviver votre sens du toucher, veillez à prendre en considération la sensibilité unique de votre partenaire. Certaines personnes aiment être touchées délicatement et d’autres d’une manière plus ferme. Certaines aiment être taquinées, d’autres aiment en venir directement au fait. Comme toujours, ces préférences doivent être clairement communiqués à l’autre.

0 Comments: