lundi 9 janvier 2012

LA DÉTRESSE DES HOMMES - 25e partie

DÉTRESSE DES HOMMES VS L'INQUIÉTUDE


La dépression est une maladie qui entraîne des conséquences sociales énormes : mariages brisés, enfants perturbés, suicides et même meurtres.

L’institut national de la santé mentale indique qu’un américain sur cinq, c’est-à-dire 40 millions de personnes, a des symptômes marquants de dépression. Et environ 2.4 millions d’entre eux souffrent de dépression clinique grave.

Les deux tiers d’entre elles sont des femmes. Pourquoi? Les spécialistes ne le savent pas très bien.

« La dépression est un désastre naturel », dit Maggie Scarf, auteur d’une étude sur la dépression chez les femmes. Freud a déclaré; « que quiconque a un mal de dents ne peut pas être amoureux. Eh bien, une personne qui est déprimée a le mal de vivre et sa douleur submerge tout le reste. »

Le mal peut être fatal. Un cas de dépression sur deux cents se termine en suicide. Pour chaque suicide, dix victimes de dépression essaient de se tuer et n’y réussissent pas.

La dépression est le désordre psychiatrique le plus ancien connu. Même les anciens Grecs en souffraient. Mais les spécialistes ne savent toujours pas ce qui cause la dépression. Toutefois, ils ont réussi à identifier deux formes de dépression. La plus courante se manifeste par un sentiment intense de tristesse et de désespoir, de culpabilité.

Quatre vingt-dix pourcent des victimes de dépression souffrent de cette forme, appelée dépression unipolaire.

Dans un cas moyen, la personne perd la faculté de ressentir du plaisir à faire quelque chose et se sent triste et désespérée. Dans un cas aigu, la personne peut en être paralysée. Perte d’appétit, perte d’intérêt puis perte de goût de vivre.

La plupart des victimes de dépression unipolaire perdent tout goût de manger, bien que quelques unes se mettent à manger tout le temps. La plupart se sentent fatiguées, sans énergie et ont de la difficulté à s’endormir. Bien que quelques unes se mettent à s’endormir tout le temps. Les symptômes de la dépression unipolaire peuvent être si contraires que beaucoup de personnes déprimées ne savent pas ce qui ne va pas.

La dépression attaque l’ensemble de l’organisme. Elle cause la constipation, les crampes d’estomac, l’impuissance ou la frigidité, les maux de tête, le mal de dos, l’insomnie.

Le complexe des symptômes est bien documenté, mais un médecin qui ne pense pas qu’il s’agit d’une dépression peut conclure qu’il y a un mal physique. Et parfois, les personnes déprimées soutiennent qu’elles souffrent d’une maladie. Les personnes qui souffrent de dépression unipolaire finissent généralement par se rétablir. Le traitement s’étend de la thérapie par la parole et les médicaments aux chocs électriques. L’une ou l’autre de ces thérapies finit par porter fruit dans 85 pourcent des cas, disent les spécialistes.

La dépression prend une autre forme moins courante, comme sous le nom de dépression bipolaire. Elle frappe une personne seulement sur dix personnes qui souffrent de dépression unipolaire et elle atteint les hommes presque aussi souvent que les femmes.

La dépression bipolaire dans sa forme la plus aiguë modifie l’humeur de ses victimes d’une façon tellement incontrôlable, puisqu’elles passent d’un état d’exagération à un état de dépression profonde.

Les études ont permis de constater que la dépression bipolaire tend à se retrouver dans les familles et les spécialistes croient que cela peut être héréditaire.

0 Comments: